5dac9e34a1f97

La généralisation de l'Equipement à Agent Seul dans les TER vient de démontrer une nouvelle fois l'affaiblissement de la sécurité sur l'ensemble du réseau ferroviaire, après l'accident en Champagne Ardennes.   La déshumanisation du réseau pour des recherches d'économie à tout prix menace péril en la demeure ! Vers une ubérisation de la société ? 

Déjà, lors du conseil régional, réuni lundi 14 octobre, délibérait sur le nouveau plan de transport en Normandie, 150 usagers, représentants d'associations, des cheminots et des élus ont manifesté pour alerter la population sur des éléments néfastes face aux enjeux de mobilités.

Une délégation a été reçu par le président Morin. Par ailleurs, le même jour, le conseil de la métropole délibérait sur les investissements de l'aéroport de Rouen Boos, sur le rapport 2018 d'expoitation de la SOMETRAR, délégation de service public des tranports urbains, sur l'application MaaS, outil numérique pour faciliter d'intermodalité.

André Delestre, pour le groupe Front de Gauche, s'est exprimé: Chers collègues, sur cette délibération, je ferai une remarque et une alerte. L’outil MaaS, en cours de déploiement et piloté par le syndicat Atoumod regroupant les autorités organisatrices de mobilités de la région Normandie, concerne l’ensemble des réseaux de transports. Il aurait été judicieux de souligner dans le terme générique « transport en commun » qu’il n’y a pas que le réseau Astuce, mais aussi les trains du quotidien sur la métropole, les TER car ils peuvent apportées de vraies  solutions quant aux enjeux de mobilité.

D’où mon alerte ! Le nouveau plan de transport de la SNCF, validé par la Région, prévoit la fermeture massive de guichets comme à St Aubin les Elbeuf, la suppression de 1O% des haltes ferroviaires normandes comme à St Martin du Vivier, la réduction de dessertes comme sur Yvetot-Rouen-ESA ou 3 trains en semaines sont supprimés avec des conséquences pour les usagers des gares de Malaunay-Le Houlme, Maromme, Sotteville, Saint Etienne du Ry, la substitution de trains par des bus. De plus, l’expertise  réalisée par des cheminots montre une grande fragilité de ce plan de transport, qui axent ces efforts dans les intercités, orientés vers Paris.  

Ce plan n’est pas compatible avec les éléments de conclusion de l’étude Normandoscopie, produite par la SNCF pour le compte de la région Normandie qui s’inscrivait dans un report modal de la voiture vers le train. N’est pas non plus compatible avec l’urgence climatique et les engagements de notre métropole en matière de réduction des gaz à effet de serre. N’oublions pas le train dans les déplacements du quotidien dans nos décisions politiques !

Et permettez- moi de revenir sur Lubrizol, et aussi sur l’accident déjà oublié du Pont Mathilde sur le transport des matières dangereuses. Le transport ferroviaire est aussi une solution d’avenir qu’il serait insensé d’oublier dans nos décisions !

En effet, dans le moment présent, l'on parle beaucoup des PPRT, PPI, production et stockage dans les usines, délocalisation des risques(!?). L'on oublie les risques insensés que nous cotoyons tous les jours, de ces bombes roulantes, conduit par des forçats de la route, sous payés, fatigués, exploités. Et si la solution était des transports plus vertueux, ferroviaire mais aussi fluvial.