DSC01656

... à la responsabilité citoyenne des entreprises et à l'obligation de l'Etat de protéger solidairement la population. Nous vous donnons la tribune des élus communistes et républicains de Petit-Quevilly qui parait dans le journal municipal de novembre.

-6924289285881008505Nous ne hurlerons pas avec ceux qui demandent que Lubrizol parte. Il en va de des emplois directs et indirects mais aussi parce que ces produits (additifs pour lubrifiants), nous en avons besoin au quotidien. Partir ou ? Dans les pays à bas coûts de main d'oeuvres, peu soucieux de la sécurité des personnes et de l'environnement ? Certes, nous devons nous poser la question sur la nature des productions, nos modes de consommation et surtout la réponse à nos besoins. Mais les formules à l'emporte pièce dans une compétition électorale ou la métropole n'aurait, pour seul horizon économique le tertiaire ou le tourisme, ne permettent pas d'avoir un regard lucide sur les évolutions technologiques ou l'industrie a sa place, avec un port ouvert sur le monde et Paris, véritable poumon économique de notre territoire. 

IMG_0773

Voici la tribune: Des enquêtes sont ouvertes sur les causes de la catastrophe Lubrizol. Les premiers enseignements démontrent la fragilité de notre population dans son air respiré, dans son habitat, dans la sécurité des biens et des personnes, dans l’accès aux soins, dans le travail, l’emploi et les revenus. Les inégalités territoriales et sociales restent un marqueur fort de notre agglomération. Comme le sont les exigences à un meilleur cadre de vie, les échanges avec nos habitants l’affirment. Tiphaine Berthelot l’a rappelé,  « nous devons rénover, sans faillir, notre ville, avec au cœur l’exigence sociale et l’urgence climatique ».

Un autre enseignement majeur montre l’affaiblissement dangereux des missions régaliennes de l’Etat. L’alerte retardée et assumée par le préfet aurait pu avoir de grosses conséquences ainsi que son oubli des élus municipaux pourtant proches des habitants. L’accident a révélé le manque de moyens pour inspecter ces usines et activités économiques, dans les services de sécurité dont les agents ont montré un courage indéniable, dans les politiques de la santé publique...

Le dogme libéral de réduction des dépenses publiques amènent à des fractures sur l’exigence d’égalité. Et la dérèglementation environnementale est scandaleuse.