DSC00037

Voici la tribune des élus communistes et républicains qui parait dans le journal municipal de mai 2018. La décision fait suite à nos multiples interventions lors des débats d'orientations budgétaires sur le contraste d'une situation financière communale assainie et les difficultés au quotidien de nos habitants, autant ceux qui s'engagent dans l'accession à la propriété que ceux qui ont les impôts dans les charges locatives.

"Précédemment, nous évoquions la baisse de la taxe foncière, finalement ramené de 35,63 à 33,22% de la valeur locative. Qui elle augmente de 1,2%, décision gouvernementale prise lors de la loi des finances. La traduction sur la feuille d’impôts à l’automne sera symbolique et va dans le bon sens. Notre commune est sainement administrée alors que la précarité se développe.

 

DSC02396

La baisse est permise grâce à l’augmentation de la population (nous sommes 23.211), la solidarité intercommunale (NDLR: qui fonctionne à plein), l’absence d’emprunts toxiques, une politique foncière active, des subventions exceptionnelles et, il faut le dire, une fiscalité sur le foncier bâti élevée.

Mesure significative est le gel des tarifs pour 2018 des services (restauration, centre de loisirs, école de musique et de danse…).

La ville va continuer sa transformation et ses équipements se moderniser. Nous maintiendrons notre exigence de services publics de qualité pour tous nos habitants.

Enfin, nous souhaitons que les décisions concernant nos habitants soient prises réellement en concertation. En partageant au maximum les informations avec le plus grand nombre. Le renouvellement urbain du quartier de la piscine pourrait être exemplaire d’une citoyenneté qui doit se nourrir de la démocratie participative."