Source: Flickr

Alors que les fêtes de fin d’année devraient se préparer dans la lumière et la chaleur des familles et amis, nous pensons à celles et ceux qui vont devoir travailler les dimanches dans les temples de la consommation, veilles de Noel et du jour de l’An suite à une décision du conseil municipal.

Bien seul, le groupe des 7 élus communistes, avait voté contre. En 2015, c’était 4 dimanches travaillés. En 2016, 5 puis 6 en 2017.

En 2018, le maire de Petit-Quevilly relaie la demande des grands distributeurs pour 12 ! Gageons que le président de la Métropole saura s’opposer à cette demande inique. (NDLR: le conseil de la Métropole se réunit le 18 décembre)

DSC07194

Alors que les protections des salariés-es, inscrites dans le code du travail, volent en éclat par ordonnance!

Les commerces, majoritairement, emploient des femmes. Chantage à l’emploi, bas salaires, horaires atypiques, rythmes et conditions de travail rudes, commerces de proximité exsangues… contraste avec l’insolente vitalité financière des grands enseignes.

Avec un ex.ministre de l’économie devenu président au service exclusif des plus riches qui fait les poches des retraités, supprime les contrats aidés dans le secteur non marchand et garrotte les collectivités !

Vous pouvez compter sur vos élus communistes pour construire une alternative en quête d’Humanité !

(tribune dans le journal municipal des élus communistes et républicains de Petit-Quevilly en cours de distribution)