Source: Flickr

Ce mardi 13 décembre, le conseil municipal a délibéré 54 fois. Essentiellement des décisons budgétaires modificatives, des tarifs, des soutiens financiers, le renouvellement de notre ville. Le parti fasciste présent a osé une motion nauséabonde... qui a rejoint les poubelles de notre Humanité!

CuKq0n0WgAAuEOu

Une délibération avait bien sûr attiré notre attention: la réponse du conseil aux demandes de la grande distribution de travailler 12 dimanches permis par la loi du "bankster-ministre-candidat" Macron. Concernant la Halle, la proposition est de 6 dimanches en 2017, dont les journées d'avant Noël et jour de l'An! En 2015, c'était 4 dimanches travaillés, en 2016, 5. Toujours plus! Les 7 élus communistes ont voté CONTRE. Bien seul ! Alors que le gouvernement a lancé une campagne "Sexisme, pas notre genre!" dont les intitulés * rencontrent notre adhésion, il est toujours curieux de voir des porteurs de cette campagne, tranquillement, décider de faire travailler les femmes, qui sont majoritaires dans le commerce, qui ont les plus bas salaires, au temps partiel  et des horaires de travail éclatés. Et ou le chantage à l'emploi est omniprésent! Ces 24 et 31 décembre, ce sera la fête des profits chez les grands distributeurs. Adieu repos dominical, vie de famille, adieu petits commerces de proximité!  

Tiphaine Berthelot, pour le groupe communiste,  a déclaré: "L’année dernière, le magasin la Halle avait sollicité le conseil municipal de Petit Quevilly dans le cadre de la loi Macron concernant les dérogations au repos dominical. Sur place, les vendeuses nous avaient expliqué qu’il s’agissait des mêmes ouvertures que les autres années, la demande portait sur 4 dimanches. Considérant ces informations, nous avions donc voté favorablement. Dans cette délibération on nous propose de gravement mordre le trait. D’une part l’enseigne demande les 12 dimanches prévus dans la loi, pourquoi se gêner si la loi le propose. D’autre part au delà de 5 dimanches, ce n’est plus au conseil municipal de délibérer mais à la Métropole c’est à dire 156 élus de 71 communes différentes, qui décident une ouverture pour une enseigne du centre commercial des Bruyères de Petit Quevilly. Ce centre a quelques difficultés, bien qu’il ait repris un peu d’oxygène depuis la mise en place d’un petit marché le vendredi. C’est favoriser la grande distribution au détriment des petits commerces et de la protection des salariés. Les gens qui viendront à la Halle le dimanche ne visiteront pas les autres commerces de ce centre qui ne pourront pas ouvrir et ne le souhaitent pas d’ailleurs. La loi Macron inscrite pleinement dans les dogmes libéraux voudrait faire croire que l’élargissement des horaires d’ouverture, notamment le dimanche, suffirait à faire progresser le chiffre d’affaire. En fait la plus grande partie de la solution pour relancer la croissance se situe plus dans le pouvoir d’achat des consommateurs. C’est en augmentant les salaires qu’on pourra relancer la consommation. Considérant également l’avis défavorable de la CFE-CGC, nous voterons CONTRE cette délibération."

* "Une campagne dynamique pour engager une véritable prise de conscience au sein de la société et diffuser les solutions qui participent à construire une sociéité de l'égalité réelle entre les femmes et les hommes." Et de prendre des exemples sur les salaires, le temps partiel, la vie domestique...