51MqXOim2tL

" Ce voyage est une invitation à se promener sur le continent des obscurs. A partir à la recherche de celles et ceux dont le souvenir est effacé par les puissants et les dominants, qui réquisitionnent l'Histoire à leur profit. Bref, à aller à la rencontre de tous ces militant-e-s de l'égalité sans lesquels nos idéaux démocratiques et sociaux n'auraient jamais vu le jour.

Or seul le Maitron, cet immense dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et social, avec ses milliers de héros inconnus ou méconnus, donne librement accès à ces territoires oubliés, sur une longue durée qui va de 1789 à 1968. J'ai voulu donner envie d'aller y voir. Car, en nos temps obscurs d'incertitude et de doute, visiter le Maitron, c'est reprendre force et courage. Cette pérégrination propose de s'approprier cet héritage sans testament, comme une promesse que nous nous ferions à nous-mêmes. A la manière des traces qui, dans notre langue, sont aussi bien des signes d'un passé effacé que des sentiers menant à l'inconnu, l'espoir porté par les centaines de milliers de vies qui en sont la matière est un chemin inédit, qu'il nous revient d'inventer en marchant sur leurs pas. Pour cette exploration, nulle carte préétablie qui donnerait des assurances, transformant le paysage en certitude. Mais, plus essentiellement, la quête d'une hauteur qui nous élève et nous relève, en vue d'une ligne de crête où se laisse approcher, de nouveau, l'horizon d'une espérance : l'émancipation.

33595447542_a4c4c8e11e_z

Acte de fidélité et geste de survie, ce livre interroge dans un premier temps le sort des vaincus dans l'Histoire puis part “à sauts et à gambades” dans un voyage qui commence près des bureaux de Mediapart, à la rencontre du député Baudin, pour se terminer sur un sentier de randonnée dans les Pyrénées, en compagnie de Walter Benjamin. La solennité des cimetières pas plus que la froideur des tombeaux ne sont ici de mise. Plurielle et multiple, l'Histoire maillée d'histoires que nous raconte le Maitron est un récit sensible, celui d'une réalité à portée d'utopie, tout comme un choeur antique serait à portée de voix. " Edwy Plenel

RDV à la salle polyvalente Astrolabe de Petit-Quevilly le samedi 30 septembre à partir de 14h30. Entrée libre, participation aux frais par collecte au chapeau.

Au programme:

  • balade théâtralisée autour d'un "Voyage en terres d'espoir en Seine-Maritime", écrit par des membres de l'IHS, avec la compagnie les mots à dire, mise en scène Daniel Lesur
  • table ronde avec Edwy Plénel journaliste et écrivain, Claude Pennetier directeur de la collection Le Maitron,, Bernard Stéphan directeur des Editions de l'Atelier, Michel Croguennec historien et auteur d'un livre sur le maquis de Barneville, Jacky Maussion président de l'Institut d'Histoire Sociale de la CGT76
  • parole de Tiphaine Berthelot pour la section PCF de Petit-Quevilly et Hubert Wulfranc, député de Seine-Maritime.
  • concert de Sakis Tanor et le groupe Accord
  • stands associatifs, diaporama, librairie, exposition, restauration, buvette,