28 décembre 2017

Les associations, variable d'ajustement des politiques territoriales. La citoyenneté menacée!

Alors que l'association CRIJ ( Centre Régional d'Information Jeunesse ) se voit privé de 450.000 euros de subventions par la Région Normandie, cette tribune à paraître dans le journal municipal de janvier prend toute son actualité. (en photos, fête de l'ASTI de Petit-Quevilly, le 9 décembre à Astrolabe) Porteuses de liens sociaux, actrices de « l’agir-ensemble » et de la citoyenneté, créatrices de solidarités et de fraternités, les associations, et tout particulièrement les associations de jeunesse et d’éducation... [Lire la suite]
10 novembre 2017

Adresse des élus communistes et républicains aux maires de France: NON à la mise sous tutelle de nos communes !

Ces quatre dernières années, nos collectivités territoriales ont été soumises à rude épreuve. Les dotations que l’État nous verse, pour compenser les compétences que le législateur nous a transférées, ont été diminuées de façon inédite dans l'Histoire de notre pays. Entre 2015 et 2017, près de 11 milliards d'euros ont été ainsi soustraits arbitrairement et brutalement à l'ensemble de nos collectivités. Contraints par la loi à l'équilibre de nos budgets et soucieux d'éviter à nos collectivités la mise sous tutelle étatique, nous –... [Lire la suite]
Posté par pcfpetitquevilly à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 octobre 2017

Entre hommage à Philippe Dupray et renouvellement des mandats, les élus municipaux de Petit-Quevilly se posent.

Le conseil municipal du lundi 2 octobre a été l'occasion d'accueillir Nathalie Lomet guichetière à la Poste et Daniel Aubert conducteur receveur suite à la disparition de Philippe Dupray et la démission de notre camarade du groupe des élus communistes et républicains Patricia Porché pour cause de changement professionnel et résidentiel. Françoise Duquenne, restant conseillère municipale, il a été procédé à la nomination de 2 adjoints, en l'occurence Pascal Rigaud et Victoire Okouya. Bruits et chuchotements! Alors qu'à... [Lire la suite]
04 septembre 2017

Entre métropole et état, à mi-mandat, la municipalité de Petit-Quevilly se réorganise.

Elus sur la base d’un projet communal 2014-2020, le mi-mandat est l’occasion de faire un point, en plein autoritarisme libéral fleurant bon le 2nd Empire des mandatures Sarkozy-Hollande puis, aujourd’hui Macron (les 2 en 1). Financiarisation de l’économie et destruction de notre modèle social à tous les étages ! Qui menace nos valeurs de solidarité et de fraternité, de justice sociale et d’égalité, de paix. Nous vivons l’appauvrissement lié au chômage de masse, à la précarité en cours de généralisation, aux salaires et... [Lire la suite]
15 février 2017

Débat d'orientation budgétaire à Petit-Quevilly dans une fin de quinquennat sanctionné lors de la primaire...

...socialiste qui a fait valsé "M. 49.3" et désigné Benoit Hamon, l'ex ministre et député frondeur. Les résultats des 2 bureaux de vote de Petit-Quevilly, ville populaire composée majoritairement d'employés-ées et d'ouvriers-ères en activités ou retraités, sont sans appel. Malgré les appels de Frédéric Sanchez maire, président de la métropole, conseiller régional, député suppléant, membre du bureau national du PS et de Luce Pane, maire de Sotteville, députée de la 3ème circonscription en faveur de l'ex 1er ministre Manuel Valls... [Lire la suite]
10 février 2017

Abeille, PADD et plaine Kennedy, Petit-Quevilly au coeur de l'agglomération

Conseil municipal du jeudi 9 février, 26 délibérations étaient à l'ordre du jour dont le débat d'orientation budgétaire (nous y reviendrons prochainement) et le débat sur le Plan d'Aménagement et de développement Durable qui introduit le Plan Local d'Urbanisme Intercommunal des 71 communes qui devra être validé d'ici 2019. Le débat sur le PADD introduit par Frédéric Sanchez, maire et président de la métropole a montré qu'il pouvait y avoir une lecture de la ville différente, critique et constructive par les interventions de... [Lire la suite]
11 mars 2016

Les incontournables crottes de chien dans les réunions publiques de quartier

Le maire organise 6 réunions publiques dans les quartiers, intitulés "exprimez-vous", ou sont présentés les projets communaux: nouveau centre de loisirs Wallon, ligne T4, aménagement du rond point des Bruyères, construction place des Chartreux, renouvellement urbain du quartier mairie, entretien des voiries aux compétences transférées, programmes immobiliers autorisés, champ de courses, nouveau crématorium... Puis un débat s'instaure avec les participants. Une 1ère réunion dans le secteur Sud, à l'habitat principalement... [Lire la suite]
05 janvier 2016

Nous sommes 22.426 petits quevillais. Bâtir ensemble la ville rêvée au coeur de l'agglomération

Tous les ans, le recensement de la population permet d’évaluer les politiques de rénovation en cours sur la commune. C’est un indicateur important pour mesurer les résultats du Plan Local d’Urbanisme. C’est très utile pour le quotidien de nos habitants : assurer à toutes et tous un parcours résidentiel dans la mixité générationnelle et sociale, adapter les équipements publics  et services à la personne. Selon l’INSEE, la population de Petit-Quevilly est dans une dynamique d’augmentation mesurée comme le sont Rouen gauche... [Lire la suite]
Posté par pcfpetitquevilly à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 novembre 2015

La tribune des élus communistes et républicains de Petit-Quevilly dans le journal municipal de décembre

Vous êtes sollicités à voter lors des élections régionales, les 6 et 13 décembre prochain. Vous allez désigner des femmes et des hommes en charge des politiques pour bâtir la Normandie réunifiée. Les nouvelles régions vont avoir un rôle déterminant pour le développement économique en particulier industriel et portuaire, le service public, l’emploi, les transports, la formation, la santé, la culture … en soutien des politiques communales et intercommunales. Les élus communistes et républicains de Petit-Quevilly entendent faire... [Lire la suite]
30 octobre 2015

De Nantes à Rouen et Petit-Quevilly, ce sont les mêmes conséquences des baisses de dotation

Nous vous invitons à lire cette tribune commune des élus de la majorité municipale de Nantes. C'est la ville du premier ministre du 1er gouvernement de François Hollande. Ils ont osé. Ici règne le déni et l'aveuglement. Tout va très bien, madame la marquise... Tribune des groupes de la majorité municipale : Socialiste, Ecologiste, Communiste, Parti Radical de Gauche, Mouvement Républicain et Citoyen. Nantes, 28 octobre 2015 Engagé dans une politique de réduction des déficits publics de l’Etat, le gouvernement a annoncé... [Lire la suite]