IMG_0773

En avril 2019, une proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national d’exploitation des aéroports de Paris a été transmise au Conseil constitutionnel. Ce dernier a autorisé l’ouverture de la période de recueil des signatures en vue de l’organisation d’un référendum d’initiative partagée sur la privatisation des Aéroports de Paris (ADP).

Pour les élu·e·s communistes et républicains, il s’agit désormais de créer les conditions de recueil des signatures. D’autant qu’à l’occasion de sa rencontre avec les groupes parlementaires, Christophe Castaner, le ministre de l'intérieur, a déclaré qu’aucune campagne publique d’information à destination des électeurs·trices n’était envisagée, ni de dispositif postal et audiovisuel, et encore moins de moyens humains et financiers pour cette procédure pourtant démocratique et d’ordre constitutionnel. Avant le 12 mars 2020 minuit, 4 717 396 de nos concitoyen·ne·s, électrices et électeurs devront être convaincu·e·s et s’unir pour imposer la tenue de ce référendum.

À cette occasion, les élus communistes de Petit-Quevilly vont engager des démarches et contacts, après le conseil municipal du 2 juillet, vers leurs collègues afin de:

  • Mettre à disposition des citoyen·ne·s des points d’accès à Internet dans des d’équipements publics tel la mairie et la médiathèque afin de leur permettre d’enregistrer leur soutien.
  • Solliciter auprès de la préfecture à recueillir et saisir les signatures papier CERFA.
  • Informer les citoyens et citoyennes sur l'enjeu du référendum d'initiative partagée et sur les modalités de recueil des soutiens mises ne place dans la commune.
  • soumettre au conseil municipal d'octobre un voeu par lequel la commune s'engage à mettre en oeuvre les propositions précédentes.
  • s'engager personnellement en mobilisant ses réseaux ainsi que les citoyens.ne.s de Petit-Quevilly 

Vous pouvez d'ors et déjà signer en ligne sur le site ci-dessous

Il faut être inscrit sur les listes éLectorales. Il vous sera demandé une carte d'identité

Référendum d'initiative partagée

Le référendum d'initiative partagée est le dispositif prévu par l'article 11 de la Constitution depuis la révision constitutionnelle de 2008. Un référendum portant sur les domaines mentionnés à l'article 11 de la Constitution " peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales ".

https://www.referendum.interieur.gouv.fr

C’est une question essentielle que celle de l’avenir d’un service public national. L’engagement pour la tenue d’un référendum est un événement politique qui peut changer des choses dans le pays en redonnant des couleurs à notre démocratie par la prise de parole et de position populaire.