DSC00003

Le Centre Dramatique National de Normandie Rouen, dirigé par le talentueux David Bobée, nous offre, pour la 1ère fois depuis la création du théâtre dans la foulée de mai 68, une pièce écrite par Maxime Gorki  "les bas-fonds" avec une adaptation et une mise en scène d'Eric Lacascade. Le TMG (Théâtre Maxime Gorki) est emblématique d'une culture accessible à tous, qui construit de la connaissance, de l'intelligence, du lien social... de l'humanisme, qui a essaimé dans cette offre culturelle que nous connaissons sur notre agglomération.

Il y a une dizaine d'années, le maire Frédéric Sanchez sans discussion avait rebaptisé le TMG en La Foudre. Très certainement inspiré par ces boites de com politiquement correct qui dans d'autres lieux normands baptisent des théâtres l'éclat ou l'étincelle. Plus sûrement, il s'agissait d'effacer un marqueur de l'action culturelle du communisme municipal qui reste encore une référence pour beaucoup d'acteurs de la cité.  Cette décision avait suscité une grande émotion bien au-delà des sphères d'influence du PC. Robert Pagès, le maire et fondateur du théâtre avait qualifié de "médiocre" cette décision unilatérale. Il y a peu, la maire de Mont Saint Aignan a initié une démarche pour débaptisé le centre culturel Marc Sangnier, figure emblématique du catholicisme social. La réaction a été vive dans les milieux progressistes, humanistes et républicains. Catherine Flavigny, soutien d'une droite version Wauquiez, a abandonné cette très mauvaise idée de faire un pied de nez à l'histoire locale qui marque nos villes par les noms de rues et places. 

Merci à David et toute son équipe de nous permettre de redécouvrir ce grand écrivain et l'universalité de sa pensée. Les 2 séances affichent complets. Formulons cette demande d'une autre séance.

Nous vous invitons à regarder ce film diffusé par Arte à l'occasion des 100 ans de la Révolution en Russie qui nous fait découvrir un Gorki, intellectuel engagé dans le combat de son peuple mais aussi tourmenté qui a payé cher ses idées. Ce film se termine par cette phrase: "dans l'Histoire, les hommes indépendants sont une fantaisie."  

 

Lénine, Gorki la révolution à contretemps ARTE