phuji 011

Le conseil municipal du lundi 2 octobre a été l'occasion d'accueillir Nathalie Lomet guichetière à la Poste et Daniel Aubert conducteur receveur suite à la disparition de Philippe Dupray et la démission de notre camarade du groupe des élus communistes et républicains Patricia Porché pour cause de changement professionnel et résidentiel. Françoise Duquenne, restant conseillère municipale, il a été procédé à la nomination de 2 adjoints, en l'occurence Pascal Rigaud et Victoire Okouya.

Bruits et chuchotements! Alors qu'à Rouen, c'est le bruit qui prédomine avec le retrait brutal de la délégation de Laura Slimani suite à sa décision de quitter un PS, devenu un "machin" aux valeurs de gauche liquidées. Ici à Petit-Quevilly, c'est le chuchotement dominé par l'annonce publique de Frédéric Sanchez de renforcer la suprématie d'une Métropole sur les communes en ne se représentant pas comme maire en 2020 et souhaitant que Macron accélère la concentration des pouvoirs locaux par le fait métropolitain. Les communistes, nous restons nous-mêmes, en refusant cette vision technocratique d'une organisation territoriale qui éloigne toujours plus nos citoyens des lieux de décisions. Les services publics de proximité, cela veut dire quelque chose pour nos habitants! Ni soumission, ni allégeance! Libres de pensée, de paroles et d'actions.

DSC08686

Les élus communistes, la section PCF de Petit-Quevilly se sont pleinement associés aux hommages rendus à notre collègue élu socialiste mais aussi à l'homme et au syndicaliste CGT qu'il était. Noel Levillain, maire de Tourville, président du groupe Front de gauche à la Métropole et  Patrice Dupray, maire de Grand-Couronne et président du SMEDAR étaient présents à la cérémonie d'inhumation.

Revenons à l'ordre du jour du conseil avec une trentaine de délibérations concernant des décisions modificatives budgétaires, le tableau des effectifs, des soutiens aux associations et des renouvellements de convention. Le soutien au CDN et au festival Arts et Déchirures est réaffirmé. Un représentant du FhaiNe a démontré avec insistance son indigence dans la connaissance du fonctionnement de la commune à propos de la maîtrise du foncier de l'avenue Jean Jaurès, et plus généralement du renouvellement urbain en cours. Les risques technologiques des usines proches ont été aussi présent dans ce conseil.

Hausse des tarifs (+0,7% du niveau de l'inflation constaté) de la restauration: les communistes ont tenu à souligner la baisse insoutenable des salaires, pensions et minimas sociaux alors que se discute au Parlement la suppression de l'ISF pour les plus riches et cadeaux fiscaux pour les sociétés, les héritiers fortunés...

Notre camarade Tiphaine Berthelot est intervenue à propos des garanties communales d'emprunt pour des programmes immobilier ou des travaux d’isolation thermique pour des logements sociaux octroyées à Seine Habitat, garanties que nous avons voté: "Le logement est avec l'emploi, la préoccupation majeure des ménages, le 1er poste de leur budget.  Cependant Macron, le président des riches, et sa majorité ont décidé de baisser les APL, aide personnalisée au logement, et simultanément d'imposer une baisse des loyers aux seuls bailleurs sociaux dont les recettes sont destinées à la construction de nouveaux logements, à la rénovation, à l'équipement des logements. Nous cernons bien la logique libérale en marche, au détriment des populations et demandons au gouvernement de renoncer aux baisses des APL et de s'engager dans une vraie politique du logement soutenant les plus fragiles".