DSC04117

Pascal Le Cousin, conseiller métropolitain de St Etienne du Rouvray, s'est exprimé pour le groupe Front de Gauche, sur la hausse des tarifs du transport urbain lors du conseil du 20 mai. La question des déplacements du quotidien est la préoccupation centrale des habitants de la Métropole. Au delà des tarifs, c'est bien un schéma directeur de développement de l'offre bus, tramway, train que nos concitoyens attendent. (photo: rond point des Bruyères, le T4, dont l'ambition de fréquentation est à la baisse, n'y répond que très partiellement)  

Nous débattons aujourd’hui d’une délibération pour une nouvelle augmentation des tarifs des transports. Tout d’abord la tarification des transports est marquée par une forte injustice et un non sens écologiste. Le gouvernement Sarkozy a augmenté la TVA sur les transports. Depuis le gouvernement Hollande l’a augmenté en à la mettant à 10% pour financer les 20 milliards du CICE. A un moment où le président Hollande parle de baisse d’impôt, on pourrait envisager, pour des raisons de justice sociale et environnementale, une baisse de la TVA en la ramenant à 5.5%. Ce serait un vrai encouragement à l’utilisation des transports en commun, dans l’esprit de la COP21. Les parlementaires présents dans cette enceinte devraient être  les porteurs de cette proposition. (photo: triage de Sotteville: l'abandon du transport ferroviaire des marchandises contribue à la saturation du réseau routier, à la pollution de l'air, à l'insécurité permanente et aux coûts exorbitants pour l'entretien des voieries) 

triage

Pour le développement des transports en commun, nous devons travailler à l’amélioration de l’offre. Nous notons de vraies inégalités dans cette agglomération. Comme vous le savez, les citoyens ne veulent pas passer plus de 30 minutes dans les transports en commun. Nous devons donc travailler sur les 15km autour de Rouen et en faire une zone d’excellence en matière de transport en commun. Nous notons des investissements importants avec TEOR ou le métro sur des communes comme Petit et Grand-Quevilly, Sotteville, Mt St Aignan, Canteleu, Darnétal et une partie de St Etienne du Rouvray. Pour un développement  de l’utilisation des transports en commun, nous avons besoin d’une amélioration de l’offre avec des transports plus rapide, plus fréquent. Nous notons des zones blanches où l’offre n’est pas à la hauteur des attentes des citoyens. Je pense au Plateau Est, la vallée du Cailly : Malaunay et le Houlme, la rive gauche : St Etienne, Oissel, Petit et Grand-Couronne. Les temps de déplacements sont bien trop longs et la voiture reste le moyen le plus simple pour se déplacer. Nos habitants attendent des actes forts car je le rappelle c’est un enjeu social. Relier à la COP 21, la problématique des transports urbains est une vraie question de santé publique, une vraie question écologique.

Dans ce sens nous voulons des améliorations et nous renouvelons nos propositions :

  • Le développement du train avec de nouvelles gares sur les 2 axes St Aubin les Elbeuf - Rouen - Barentin et Elbeuf ville - Rouen St Sever - Barentin
  • Extension du TEOR sur Le Houlme - Malaunay
  • Etude d’une ligne TEOR sur le plateau EST

Concernant la délibération, des choses vont dans le bons sens comme la création du profil AME (aide médicale de l’Etat), la durée de validité du profil "demandeurs d'emploi" et "bénéficiaire du RSA" est prolongé de 6 mois.

On remarque des tarifs qui augmentent de façon importante, le tarif de groupe alors que les équipements culturels se développent et permettent aux scolaires de participer à la vie de la Métropole, ils vont être pénalisés. Nous avons déjà demandé la gratuité pour les sorties scolaires. On attend depuis longtemps une réflexion sur une tarification sociale pouvant aller jusqu’à la gratuité notamment pour les moins de 26 ans.

Question des recettes : le stationnement doit être fléché vers le financement du transport collectif, dans un cercle vertueux.

M. le Président, les citoyens attendent des réponses  à leurs difficultés. L’heure est à la concertation pour améliorer l’offre et poursuivre le travail pour une tarification encore plus solidaire. Dans ce sens, notre groupe s’abstiendra sur la délibération de ce soir.

Rappelons enfin que notre groupe demande la révision du PDU (Plan de Déplacement Urbain) en lien avec les engagements de la France pris lors de la COP 21.