Dans la droite ligne des directives de Bruxelles, la loi Macron dérèglemente des pans entiers de l'économie de service: laboratoires, notariats, guides touristiques, architectures.... Qu'il fallait des changements dans ces métiers, très certainement. Mais c'est la logique "libérale" qui l'emporte. Et l'on voit ce que cela donne dans les transports (dumping social, détarification, insécurité, coûts environnementaux explosifs...), dans les télécommunications, l'énergie...

Et contrairement à ce qui est dit au fil de discours lors de voeux de décideurs publics qui opposent les manifestations de défense de nos libertés aux manifestations dites "corporatistes" ou "catégorielles", ces mouvements portent en eux l'intéret général. Il est temps que le gouvernement dit "socialiste" entende la critique et le mouvement social. Il est temps de se rassembler pour balayer l'emprise de la finance et les banksters sur l'économie, pour balayer les politiques de régression socilae, culturelle, économique, politique en France et en Europe.

Les architectes sont mobilisés. Rappellons qu'à Petit-Quevilly, est localisée le CAUE ( Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement) dans l'ancienne maison communale occupée par des religieuses rue Victor Hugo. La rénovation de la maison est remarquable.

Nous vous invitons à aller sur le site de leur comité de défense: www.defenseprofessionarchitecte.fr

La photo représente la carte postale éditée par le comité de défense de la profession. Certes, elle est morbide mais indique l'état d'esprit de la profession inquiète pour son avenir. C'est la liberté du dessinateur. 

556x365xIMAGE_20150120_27278827-644x365