Petit-Quevilly a un parc de plus de 10.000 logements avec 45% de ménages propriétaires. De nombreux logements ont été livrés ces dernières années, il faut s’en féliciter. Les opérations de renouvellement urbain à St Julien et Nobel devront se poursuivre.

DSC08686

Le logement est le premier poste de dépense. Il représente 30 % de dépenses des ménages, voir plus, et le double d’il y a quinze ans ! Selon les âges de la vie et les activités de chacun, les besoins en termes de logement évoluent. Le parcours résidentiel doit être assurer dans la ville. Mais les questions du confort, de l’accessibilité et du coût demeurent au cœur des préoccupations.

Construire, développer et rénover le logement social en favorisant les mixités sociales et générationnelle. De nombreuses familles vivent encore dans des logements insalubres, mal isolés, y compris dans le parc privé. Témoignage sur le parc Logirep: «je paie 600€ par mois de loyer pour un F3. Le chauffage est coupé mi avril. Les charges augmentent toujours. Les revêtements de sols sont dégradés, la baignoire rouillée. Les espaces publics ont été refait mais l’intérieur des appartements ?». Les réhabilitations doivent être soutenues, tout en préservant les locataires des hausses de loyers. La régulation des loyers doit aller bien au-delà des mesures prises par le gouvernement. Maîtriser les charges locatives est aussi important que la régulation des loyers. Il s’agira aussi de mettre en place un service municipal d’accompagnement des familles pour accéder au logement

DSC01946

Conduire la rénovation thermique des logements sociaux, c’est un objectif prioritaire de la prochaine mandature pour la diminution de la facture énergétique afin d’agir positivement sur le pouvoir d’achat,  pour un meilleur confort et pour préserver un environnement fragilisé.